jeudi 2 octobre 2014

Le "comme" difficile à avaler

In English bellow

Hier soir, je n'ai pas fini ma prière. J'ai bloqué sur cette phrase : Pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés
Soudainement je me suis dis qu'Il n'allait pas nous pardonner beaucoup quand on voit à quel point nous pardonnons peu et pourtant l'enjeu du salut est là dans le mot comme.
Si vous remettez aux hommes leurs manquements votre Père céleste vous remettra aussi ; mais si vous ne remettez pas aux hommes, votre Père non plus ne vous remettra pas vos manquements ». (Mt 6, 14-15)
Alors qu'attend il de nous, quel est ce pardon qui nous donnera le salut ?



Une image m'est venue à l'esprit, celle du père qui n'attend pas même pas la demande de pardon du fils prodigue pour lui ouvrir ses bras. 

Il lui suffit de le voir revenir vers lui dans la détresse.

C'est juste énorme !

Pardonner sans même attendre une demande de pardon. 

Pardonner à priori.

La barre est bien haute, si haute qu'elle semble impossible à atteindre.

Me voilà plantée, les yeux levés vers cette barre à la recherche d'une phrase qui pourrait m'aider à m’élever.

Alors une fois de plus, je vois l'arbre de Jonas



Le Seigneur Dieu donna l’ordre à un arbuste, un ricin, de pousser au-dessus de Jonas pour donner de l’ombre à sa tête et le délivrer ainsi de sa mauvaise humeur. Jonas se réjouit d’une grande joie à cause du ricin.
 Mais le lendemain, à l’aube, Dieu donna l’ordre à un ver de piquer le ricin, et celui-ci se dessécha.
 Au lever du soleil, Dieu donna l’ordre au vent d’est de brûler ; Jonas fut frappé d’insolation. Se sentant défaillir, il demanda la mort et ajouta : « Mieux vaut pour moi mourir que vivre. »
Dieu dit à Jonas : « As-tu vraiment raison de te mettre en colère au sujet de ce ricin ? » Il répondit : « Oui, j’ai bien raison de me mettre en colère jusqu’à souhaiter la mort. »
Le Seigneur répliqua : « Toi, tu as pitié de ce ricin, qui ne t’a coûté aucun travail et que tu n’as pas fait grandir, qui a poussé en une nuit, et en une nuit a disparu.

C'est tellement moi.
La barre n'est pas si haute si je cesse de me lamenter sur le mal que l'on m'a fait, si je cesse de me concentrer sur ma peine, mon désir de vengeance, si comme Dieu je suis " compatissante, je fais grâce, lente à la colère (patiente), riche en bienveillance et en fidélité. »
L'amour précède le pardon.
Aimons et le reste suivra.



The "as" hard to swallow

Last night, I have not finished my prayer. I stuck on this sentence: Forgive us our trespasses as we forgive those who trespass against us
Suddenly I said to myself that he was not going to forgive us a lot when we see how little we forgive and yet the issue of salvation is in the word like .
"If you forgive others their failings your heavenly Father will also deliver ; but if you do not forgive others , your Father also does not forgive your failings . " (Matthew 6 : 14-15)
While he expects of us , what is that forgiveness will give us salvation?




An image came to mind , that of the father who did not even expect the apology of the prodigal son to open its arms.

Just to see him come back to him in distress.

It's just huge !

Forgive without even waiting for a pardon .

Forgive priori .

The bar is high , so high that it seems impossible to achieve.

Here I planted, looking up at the bar looking for a phrase that would help me rise .

So once again , I see the tree Jonas



The Lord God gave orders to a shrub, a vine , to grow over Jonah to give shade for his head and how to deliver his bad mood . Jonas is looking forward to a great joy for the gourd .
 But the next day at dawn, God commanded a worm poking castor, and it was dried up .
 At sunrise , God ordered the burning east wind ; Jonas insolation was struck . Feeling faint, he demanded the death and added: " It is better for me to die than to live . "
God said to Jonah, "Do you really reason to be angry about the vine? " He replied:" Yes, I have good reason to get angry to wish for death . "
The Lord replied, " Thou hast had pity on the gourd , which cost you no labor and which you did not grow , which pushed in one night, and one night disappeared.

It's so me.
The bar is not that high if I stop lament over evil that was done to me, if I stop to focus on my pain , my revenge, as if I am God " compassionate , I gracious, slow to anger ( patient ) , abounding in love and faithfulness . "
Love precedes forgiveness.
Love and the rest will follow .




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire