jeudi 7 août 2014

Vivre et laisser mourir


Cette nuit, j’interpellais  Laurent Fabius, mon député et ma sénatrice sur la situation catastrophique pour les minorités irakiennes.

Ce matin, nous apprenons que Qaraqosh est tombé et que l’exode des milliers de personnes est en cours.

A midi, il fera plus de 40 degrés. Nous serons pour certains sous le soleil aussi, mais dans la version transat, coca rondelle et pour d’autres bien au frais sous la clim du bureau.



Prenons le temps de dire à nos députés, nos sénateurs et notre gouvernement :

que nous sommes derrière eux,
que nous soutenons toutes les initiatives courageuses qu’ils prennent et qu’ils doivent prendre encore face à la situation.


L’ONU doit aller plus loin sinon...

Nous vivrons et nous laisserons mourir.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire