mercredi 15 janvier 2014

Coagulez sans moi.



Jour de colère, Manif pour tous, et pour commencer la marche pour la vie. Tout cela sur un mois à peine.

Jour de colère du  peuple de France qui veut se réapproprier le territoire et l’état pour se gouverner lui-même. Il revendique d’être souverain et ne veut plus d’un personnel politique corrompu qui dénature le droit, le plonge dans l’arbitraire, s’approprie par un impôt injuste les fruits de son travail, détruit la famille et le livre aux pires barbaries. 

Bref, gueuler contre tout, tout jeter, et manifester avec Civitas, le GUD  mais aussi avec les partisans de Dieudonné  puisqu’il a publié cet évènement sur sa page Facebook.
Pas content, Pas content !

La Manif Pour Tous qui après avoir obtenu la disparition de la PMA et de la GPA du programme gouvernemental nous propose de manifester maintenant contre le gender,  la pression fiscale famillophobe, et autres sujets. 
Personnellement, je ne me sens pas super motivée devant cet inventaire à la Prévert. 
D’autant que je ne suis pas convaincue par l’hydre gender  et que manifester contre la pression fiscale sur les familles me parait un peu « corporatiste ». 
Je ne reviens même pas sur les affiches qui frôlent le ridicule même s’il s’agit de second degré.

La marche pour la vie  annonce peu ou prou les mêmes arguments que LMPT avec une insistance particulière sur l’avortement.  Je n’ai jamais participé à cette marche qui a reçu le soutien des évêques depuis quelques années.
Je préfère au quotidien accompagner les jeunes et les moins de mon entourage pour les aider à ne pas en arriver là et dans le pire des cas pour les aider à s’en remettre. 
Un blogueur qui lui a marché 3 ans de suite n’ira pas cette année parce qu’il désapprouve les méthodes des associations qui y sont à nouveau majoritaires.
Je cite : «Commandos dans les hôpitaux, l’utilisation de la prière comme militantisme et non comme intercession auprès de Dieu  ainsi omniprésence d’images gores dans leur communication ».

Donc trois manif, des revendications multiples.
Il paraît qu’il s’agit de coaguler les mécontentements. 
C’est bien mon problème.

J’ai déjà du mal à sortir manifester pour un objectif bien déterminé et avec l’assurance de ne pas me retrouver associée à une frange politique que je réprouve. Alors manifester dans la coagulation c’est non.
D’autant que l’on risque la thrombose et franchement nous n’avons pas besoin de ça.

Voir aussi la prose du barde: ici

7 commentaires:

  1. « Coagulez sans moi » ?

    Eh bien, ce n’est pas le bon choix ! Ne pas coaguler et laisser le sang, la vie, se vider peu à peu mène à une issue fatale.

    De mon côté, de notre côté (car on se fiche des cas particuliers, vous ou moi), du côté de ce qui sera bientôt la majorité en France, nous ne laisserons pas la culture de mort s’établir de façon durable, nous « coagulerons » : Mieux, nous nous unirons !

    Car ce qu’il y a de formidable, c’est qu’il y aura des « Jour de colère, Manif pour tous, et … la marche pour la vie. Tout cela sur un mois à peine. » sans parler de la suite !

    Vous écrivez : « Jour de colère du peuple de France qui veut se réapproprier le territoire et l’état pour se gouverner lui-même » ; mais il faut vous rappeler avec fermeté que le principe de notre constitution est : « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple » et que toute forfaiture doit être sévèrement punie !

    Tout le reste de votre paragraphe est du même acabit : vous préférez la soumission à la « souveraineté », un « personnel politique corrompu » à des personnes de conviction et responsables, un « droit dénaturé » et « l’arbitraire » à une justice intègre, un « impôt injuste », un « travail » mal récompensé, une « famille détruite » et les « pires barbaries »... à une manifestation avec laquelle vous ne seriez pas d’accord à 100 % : Ce sont des gamineries !

    Vous allez ensuite chercher « un blogueur qui lui a marché 3 ans de suite » ! Mais où donc êtes-vous allée le dénicher ? C’est formidablement rigoureux comme démonstration : Journalisme de l’air du temps qui fait témoigner la feuille morte !

    Les Français qui s’apprêtent à manifester savent qu’ils auront contre eux les médias officiels, les bobos, les chroniqueurs de salon, et tout ce qui représente le prêt-à-penser mondialisé. En d’autres termes, la Présidence, les partis de l’alternance organisée, les loges, le Siècle, l’UE, l’OMC, … seront bien représentés pour faire barrage, pour manipuler, désinformer et diviser, comme d’habitude.

    Outre le fait que cela ne fonctionne quasiment plus, il faut rappeler que c’est le diable qui, étymologiquement, est le « diviseur ».

    On verra donc une fois de plus une France divisée en deux : Une partie qui ne cesse de croître et qui se retrouvera dans la rue à titres divers pour défendre qui, la liberté, qui, la vie… et une France de connivence, de moins en moins légitime, qui méprise ou ignore et surtout évite tout débat, toute sincérité, toute intelligence (sauf celle avec l’oligarchie mondialisée, bien sûr).

    Ainsi, alors qu’un million de Français qui manifestent à Paris dans le calme ont été méprisés, des journalistes aux ordres titreront plus tard « Manifestation monstre en Ukraine » pour quelques dizaines de milliers de personnes.

    Ainsi, alors que 750000 signatures ont été ignorées, le gouvernement et des médias présenteront une, deux ou trois femens qui saccagent et insultent, comme des exemples de culture féministe et de démocratie. Le Président leur dédiera même un timbre.

    Ainsi, lorsque le peuple Français a voté « non » à un référendum en 2005, celui-ci sera bafoué et le Président suivant trahira en faisant signer un texte similaire par le congrès dont la légitimité est inférieure à celle du peuple souverain.


    Alors qu’ils défendent d’abord les libertés et la vie vous allez sortir votre vocabulaire en traitant vos « ennemis » apparemment si nombreux de populistes, de poujadiste, de corporatiste (il faudrait savoir !)…. Ça change de fa…, réac… et autres noms d’oiseau, certes mais les patriotes, ceux qui aiment leur pays et les gens qui y vivent sont vaccinés.

    Meltoisan (part 1)

    RépondreSupprimer
  2. Pour conclure, je dirais que ce ne sont pas les « affiches qui frôlent le ridicule » mais votre billet d’humeur qui manque franchement d’argumentation. Vous écrivez : « J’ai déjà du mal à sortir manifester pour un objectif bien déterminé… » ; eh bien, c’est sans doute à cause de « votre problème », de vos aprioris qui vous font confondre « coaguler » avec se réunir, débattre argumenter et échanger !

    Meltoisan (part 2 et fin)
    (Copie RND où je vous ai entendu - Je n'ai pas de compte)

    RépondreSupprimer
  3. Votre commentaire conforte mon choix de ne pas participer aux trois manif à venir. Merci pour votre éclairage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien ce que je pensais : Vous n'avez strictement rien à dire !

      ni à écrire...

      Supprimer
  4. Franchement, la Marche pour la Vie, c'était bien...
    Marie Lozac'hmeur

    ps: pour la sélection des profils, je suis nulle... d'où l'anonyme!

    RépondreSupprimer
  5. J'ai des amis qui y sont allé. Je pense poutant que le "temoignage"peut etre autre pour aller aux peripheries. Et surtout la multiplication des manif est à mon avis un contre temoignage.

    RépondreSupprimer