lundi 7 octobre 2013

Merci


Au Liban, j’avais une voisine atypique, Notre Dame du sourire.
C’était une maison de mon quartier dans laquelle vivaient des jeunes orphelins. Je les croisais tous les jours et ils étaient tout sourire.
J’ai appris par mes voisins que cette maison avait été créée  par le Père Mansour Labaky.
Un saint homme de l’avis de tous et du mien aussi.

Je tombe ce soir sur une information qui me laisse sans voix.
Celui qui priait ainsi « Seigneur, aide-nous à ne pas nous laisser emporter par le vacarme que fait le mal quand il atteint ton Église. Aide-nous à ne pas oublier que nous en sommes-nous aussi membres et donc responsables. »  vient d’être reconnu coupable d’abus sexuels sur trois mineures, ainsi que de « crime de sollicitation à l’occasion de la confession à l’égard d’une victime ».
En vertu des « normes pour les délits les plus graves », appliquées dans ce type d’affaire, ce prêtre du diocèse maronite de Beyrouth, âgé de 73 ans, a été condamné à une vie de prière et de pénitence loin de tout mineur et privé de son office ecclésiastique ; il lui a été défendu de célébrer la messe en public et de confesser, de mener tout accompagnement spirituel, activité publique et prise de parole dans les médias, ou d’entretenir un contact avec les victimes.

Mes premières réactions après l’ébahissement sont la tristesse et l’incompréhension. Deux secondes je suis même tentée de le plaindre mais en fait je réalise très vite que ce n’est pas lui que je plains mais tous mes amis qui le considéraient comme un modèle.

Que de gens blessés et qui risqueraient de perdre confiance dans le clergé.

Oui mais non !

Le temps des abus de clercs  dissimulés en haut lieu est révolu.
Le temps de la confiance aveugle aussi.
Il est condamné à la hauteur de la douleur des victimes et de la peine des personnes qui l’admiraient.
Finalement je dis merci à la Congrégation pour la doctrine de la foi pour sa condamnation qui apaise ses victimes,nous tous, l’Eglise et  lui aussi j'espère.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire