mardi 2 avril 2013

Le vendredi saint, c’est tendance.



Vendredi dernier, sur twitter, le hashtag #VendrediSaint était en tête. Cela veut dire que les tweets contenant ce mot étaient les plus nombreux.
Je suis allée voir ces tweets  un peu à reculons m’attendant aux habituels trollages (occupation favorite des pré- pubères attardés).

En fait, l’immense majorité des tweets provenaient de jeunes gens qui expliquaient qu’ils jeûnaient  #VendrediSaint : "Pas de viande", "Vendredi saint c’est acras de morue". "Filet O fish et c’est tout". "On ne doit pas manger de viande"." J’ai mangé de la viande, c’est péché ?"
Bref, des jeunes qui voulaient dire qu’ils appliquaient la tradition du vendredi saint. (Je remarque d’ailleurs le glissement rituel du jeûne de tous le vendredis à celui du Vendredi Saint).

J’ai tout d’abord été agréablement surprise puis j’ai réalisé que sorti de ce rite, il n’y avait pas grand-chose. Ils communiquaient sur le rite du jeûne mais rien sur la mort du Christ pour nous.
Comme une réponse à leurs amis « moi aussi je jeune ».  
D’ailleurs, pour avoir dialogué avec certains, ils voient le jeûne comme un moyen d’obtenir des bons points dans l’au-delà. Un truc qu’il faut respecter sinon c’est péché.
Bref, ils voient leur religion à travers le prisme de l’islam.


Et du coup, je me suis dit, il y a du boulot et j’ai passé une partie de ma journée à dialoguer avec eux sur le message de l’amour de Dieu en ce jour qui est bien plus important que le rite du jeûne.


J’ai répondu aussi à plusieurs jeunes qui ne savaient tout simplement pas ce qu’est le vendredi saint et qui étaient curieux.


En 140 caractères, c’est sportif mais faisable.



J’ai aussi dialogué avec plusieurs  musulmans qui tweetaient sur le vendredi saint « Dieu est celui qui donne, qui enlève et qui décide de tout... » « Dieu est puissant il observe tout ce que l'on fait et entend tout ce qu'on dit. Faut craindre Dieu. »
En 140, je leur ai expliqué que  Dieu est celui qui se donne par amour et qu'il est toujours prêt à pardonner :) 
Ma réponse était un peu planète mars pour eux comme on dit de nos jours mais chacun a pu dans le respect témoigner de sa vision.

Un vendredi de dialogue, respectueux (Si c’est possible ), une goutte d’eau.

Le Pape nous demande de sortir de nos églises pour témoigner de l’amour de Dieu.
J’ai fait une tentative vendredi sur twitter, mais sortir de nos églises c’est bien plus que tweeter.

Et quel que soit le lieu, il faut leur parler de Dieu dans leur langue. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire