dimanche 16 septembre 2012

Lettre ouverte à Hassan Nasrallah



Le Liban est cher à mon cœur  et je sais qu’il l’est au votre aussi.

J’ai été particulièrement touchée par l’accueil que les musulmans  et plus particulièrement les chiites ont réservé au Pape Benoit XVI lors de sa visite.

Il a parlé aux chrétiens du Liban mais aussi aux musulmans. Il vous a envoyé un message de paix, d’amour  et de fraternité.

Dans le même temps, un  fondamentaliste que je  n’ose qualifier de chrétien  a sorti un film que le Vatican a dénoncé comme étant  une « offenses injustifiée et une provocation »
Les réactions découlant de ce film ont entrainé la mort de plusieurs personnes dans le monde et l’attaque d’une église catholique au Nigeria.

Je vous rappelle le message du Pape aux jeunes musulmans :
« Vous êtes avec les jeunes chrétiens l’avenir de ce merveilleux pays et de l’ensemble du Moyen-Orient. Cherchez à le construire ensemble ! Et lorsque vous serez adultes, continuez de vivre la concorde dans l’unité avec les chrétiens. Car la beauté du Liban se trouve dans cette belle symbiose. Il faut que l’ensemble du Moyen-Orient, en vous regardant, comprenne que les musulmans et les chrétiens, l’Islam et la Chrétienté, peuvent vivre ensemble sans haine dans le respect des croyances de chacun pour bâtir ensemble une société libre et humaine.
Il a aussi dit : "Il est temps que musulmans et chrétiens s’unissent pour mettre fin  aux guerres."

Il vous a tendu la main. 
La refuserez-vous en risquant des morts comme celui de Tripoli samedi ?

Monsieur Hassan Nasrallah, oui ce film est comme vous l'avez dit une provocation de grands malades.  

Montrez au monde que vous valez mieux que l’engrenage de la haine.

Fraternellement 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire