dimanche 20 mai 2012

Suivez-moi, et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes.


Vendredi soir, j’étais toute émue et toute gaie.
Un gentil petit mail quelques jours plus tôt, m’invitais  à venir écouter le témoignage d’Alexandre.
Il désirait que l'on vienne l'entourer afin de pouvoir partager avec nous son témoignage sur sa vie de chrétien à la paroisse.
Alexandre, je l'ai connu petit. Sa maman et moi nous connaissons depuis le lycée. Ensemble, nous avons traversé les joies, les larmes, le caté et le reste.
En grandissant, il est devenu un pré-ado casse pied, mais bon, il faut que jeunesse se passe.

 Il nous a accompagné sur le chemin de Saint Jacques en traînant les pieds et pourtant cela reste un très bon souvenir pour toute la famille et pour lui aussi j'en suis sure.

Le temps a passé, et ce garçon s'est construit pas à pas malgré les difficultés. Il est devenu le jeune homme que nous avons retrouvé après nos expatriations. 
Il était plus grand (très grand même), souriant et surtout si mur et si paisible.
Chef scout, responsable des servants d’autel, animateur de l’aumônerie, il a répondu présent aux appels de bon cœur et sans trop réfléchir. En fait, il l'avoue lui-même, il ne voulait pas trop réfléchir et les services en plus des études, cela permet de ne pas trop réfléchir. 

Un jour pourtant, le jour de l'ascension, en 2009, il a été touché en plein cœur, en pleine âme. Cette vocation qu'il refusait d'envisager, il a senti qu'il devait y réfléchir et que finalement, pourquoi pas lui.
"Juste avant le début de la messe de l’Ascension, j’ai senti un grand bouleversement en moi, une grande force m’envahir mais aussi une grande tristesse. Je décide donc de sortir de l’église pour éviter de me mettre à pleurer devant le jeune. Et là seul face au Seigneur, je me rends compte que je suis appelé à changer, à faire le ménage dans ma vie. 
En effet, depuis pas mal de temps, je jouais à un jeu en ligne appelé « Ogame ». Tous ses services d’église n’étaient pas suffisants pour occuper mon esprit, il fallait donc ajouter d’autres choses. J’ai pris vite pas mal de responsabilité dans l’équipe de modération. Le 21 mai 2009, je cumulais 3 rôles dans cette équipe.
J’ai donc pris conscience que le Seigneur me demandait de m’offrir du temps pour moi, pour lui. Aujourd’hui, je me rends compte qu’il ne m’a pas dit « Sois prêtre ! », mais « Prends du temps ! ». Quelle superbe liberté !""
Lorsqu’il a accepté d’être responsable des servants d’hôtel il s'est dit « Tu viens de devenir responsable des servants d’autel et cela pour une durée maximum de 3 ans. Dans trois ans, il faut que tu sois capable de choisir le chemin vers lequel tu es appelé. En gros, soit tu gardes ton aube, soit tu la rends. »
Alors, il a réfléchi et surtout il a cessé de se trouver des excuses pour dire non.
Sur son chemin, il a fait de multiples rencontres qui lui ont permis de mûrir son choix. Des prêtres géniaux, Pierre, Jacques-Bertrand, François, Bruno, Thierry, Ernest.
Nous, nous avons discrètement prié pour qu'il décide en liberté de suivre ce chemin ou pas. Nous avons écouté sans chercher à l'influencer ses p'tites confidences.
En recevant ce mail  vendredi soir, nous avons compris qu'il avait fait un grand pas sur son chemin de foi. 
Alors nous étions là.
A la rentrée, il va rejoindre la Maison Saint Jean Baptiste pour une année de discernement.
C'est un homme génial et quel que soit la suite, nous serons toujours là pour lui.
Portez-le dans vos prières.

Père,
Qui as voulu avoir besoin des hommes
pour que soit portée à tous
la Bonne Nouvelle du Salut,
vois notre Eglise des Yvelines
qui te supplie avec confiance.
allume dans le cœur de tous les jeunes
l'enthousiasme et la joie pour l'Evangile.
Donne-nous en grand nombre
les prêtres dont nous avons tant besoin.
Ils seront signe de ta miséricorde
dans notre monde en quête d'amour.
Ils distribueront généreusement
le pain de ta Parole
et celui de l'Eucharistie
aux affamés de justice et de paix.
Nous te le demandons par ton Fils,
Jésus, le Bon Pasteur,
qui règne avec Toi et le Saint Esprit
maintenant
et pour les siècles des siècles.
Eric Aumonier – Evêque de Versailles


1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer