dimanche 26 février 2012

Dominique, la Vérité en paroles et en actes

J'ai passé, une journée à Bologne. Je ne connaissais pas cette ville, et j'ai arpenté ses rues, ses places et ses églises avec plaisir. Loin de la foule des touristes, de Rome et de Florence, cette ville fort belle est vivante, jeune et attachante.
Au détour  d'une ruelle, je suis tombé sur une petite perle, la basilique Saint Dominique. Etudiante en théologie auprès des Dominicains, j'étais toute contente de trouver là un couvent de l'ordre. Et là stupeur, j'ai appris que cet édifice contenait le tombeau du Saint Prêcheur. Un signe ?

Ce sarcophage, réalisé par plusieurs sculpteurs illustres dont Michel-Ange entre 1267et 1532 est une oeuvre magnifique qui retrace les épisodes les plus marquants de la vie du Saint.

Sur la façade, d'un coté, le Saint par ses prières rend la vie à un jeune suite à un accident de cheval, de l'autre, il mène la dispute de Fanjeaux contre les cathares.





Pendant une dizaine d'années, Dominique  assurera seul la prédication contre les hérésies avec une fermeté surprenante puis obtiendra du Pape Honorius III la création de l'ordre des Frères Prêcheurs, les dominicains.

La formation théologique et l'exemplarité des frères sont depuis au service de la prédication de la Vérité.
Ils prêchent par les paroles et les actes et font de l’Évangile pour les hommes de notre temps ce qu'il a été pour ceux qui ont rencontré Jésus, une parole de libération et de joie.

Merci à Saint Dominique et aux frères prêcheurs qui continuent cette noble mission et qui sont un exemple pour moi.


N’hésitez pas à suivre leur "retraite dans la ville" pendant ce temps de carême.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire