lundi 19 décembre 2011

Les errants du net


Il suffit qu’un article sorte sur le net  concernant le pape pour les commentateurs se déchainent. La majorité des post sont d’une violence incroyable et les insultes pleuvent. Ce déferlement n’est certes pas propre à ce sujet mais les messages du Pape sont sans doute au top de hit des vengeurs masqués et l’anonymat du net permet de vider sa hargne sans vergogne.
Dressons donc le portrait de cet anonyme
D’abord, le choix du pseudonyme, il contient bien souvent une référence à la liberté, l’anarchie, ou parfois à  la justice. L’objectif étant de se donner une image  qui rehausse son estime de soi.  Regarder moi, je ne dis pas mon nom mais je vous présente mon identité imaginaire. Celui que je voudrais être, un révolutionnaire libertaire sans Dieu alors que je ne suis qu’un lambda qui erre sur le net à la recherche d’un moyen de montrer que j’existe et que je m’exprime.


Jeune ado en recherche d’une identité, vieil aigri qui occupe sa retraite, il ne cherche pas le dialogue et se complaît dans son monologue électronique. Ce troll est finalement bien à plaindre.
On trouve aussi, les athées guerriers. Ils crient haut et fort qu’ils ne croient pas en Dieu et qu’ils conchient l’église. Je m’interroge toujours sur le sens profond de leur esprit missionnaire. Si vraiment, ils sont athées, quel besoin ont-ils d’insulter ce Dieu qui pour eux n’existe pas ? Pourquoi les intéresse t’il tant ?
Enfin, on croise aussi de nombreuses personnes que le message de l’église questionne sur leurs failles et qui plutôt de se remettre en cause, préfèrent briser le miroir qui leur renvoie une image qui les dérange.


Quoiqu’il en soit, plus de misère que de haine véritable, plus d’aigreur désabusée et de solitude  que de christianophobie.

J’espère que ces errants du net trouverons la paix.

Aucun commentaire: